On peut également citer tous les cas où l'ajout d'un éclair de flash, si subtil soit-il, écraserait la lumière ambiante, ou nuirait à la scène photographiée.

Bienvenue

You're talkin' to me ?

Catégories

  • Actualité
  • Technique
  • Balance des blancs
  • Les trucs du sac à main
  • Humeur
  • Lectures
  • Photographes "coup de cœur"

PlanetNeil en français

  • Notes de traduction
  • Introduction aux techniques de mesure de l'exposition
  • Correction d'exposition
  • Modes de mesure
  • Objectifs à ouverture variable
  • Utiliser l'histogramme pour déterminer l'exposition
  • Introduction aux techniques de photographie au flash
  • Flash avec rendu naturel
  • Flash + lumière ambiante
  • Abaisser la vitesse (synchro lente)
  • Jusqu'où peut-on abaisser la vitesse ?
  • Réfléchir le flash
  • Flash TTL sans fil
  • Flash en extérieur
  • Techniques de mesure de l'exposition (flash)
  • Flash manuel / flash TTL
  • Jongler avec ces trois balles...
  • Abaisser la vitesse / Synchro lente (un nouveau regard)
  • Correction d'exposition au flash
  • Plus d'exemples
  • Juste la lumière ambiante
  • Supports de flash
  • Autres ressources sur la photo au flash
  • Les choses que vous devez savoir
  • J'habite à 32km à 100km/h de New York...
  • Poussez-là au maximum !

Dimanche 14 février 2010

Il y a des circonstances où l'utilisation d'un flash n'est pas judicieuse comme,

comme.png

Avec les progrès fulgurants que font les boîtiers récents en termes de sensibilité ISO ont peut effectivement se permettre de faire l'impasse sur le flash et obtenir néanmoins des résultats exploitables en termes de piqué et de bruit numérique. À un petit détail près : les objectifs qu'on monte sur nos boîtiers n'ont pas toujours été conçus pour travailler dans des ambiances très sombres et parfois, selon l'éclairage qui tombe sur le sujet ou le contraste de celui-ci, l'autofocus est vraiment à la peine. Cela se traduit soit par une perte de temps conséquente à attendre que l'objectif ait fini de pâtiner à la recherche du point de netteté (j'ai tendance à dire "pédaler dans la semoule/choucroute" !) et dans ce cas on court le risque d'avoir laissé passer l'instant magique qu'on voulait capturer, soit par un point de netteté qui n'est pas celui qu'on aurait voulu (front/back focus) et on obtient une image floue qui sera quasiment irrécupérable.

Alors, on peut bien entendu envisager de faire le point à la main mais notre œil n'est pas toujours meilleur que l'autofocus de l'objectif lorsqu'il travaille en ambiance très sombre et, avec les viseurs étriqués de certains boîtiers couplés à la bague de mise au point très imprécise de certains objectifs, il est parfois illusoire d'espérer faire le point à la main de manière rapide, précise et stable, en particulier quand le sujet est en déplacement plus ou moins rapide par rapport à vous (ex : des danseurs). C'est dans des circonstances similaires que m'est venue l'idée suivante : utiliser le faisceau d'assistance AF de mon flash externe en neutralisant l'éclair qu'il envoie afin d'aider mon objectif à faire le point plus rapidement et plus sûrement mais en n'utilisant que la lumière ambiante pour exposer ma photo.

exploitables

Samedi 6 février 2010

par exemple, lors de prises de vue dans certains lieux de cultes ou musées

comme.png

Notons tout d'abord que les heureux possesseurs d'un transmetteur STE2 pourront l'employer pour assurer cette fonction d'assistance AF de manière native et sans aucun réglage. Pour les autres, cela va dépendre du modèle de boîtier employé mais aussi du flash.

Sur certains boîtiers Canon mais pas tous (c'est le cas pour le 30D et le 5Dmk1) il existe une fonction personnalisée C-Fn qui permet de désactiver l'éclair du flash tout en conservant le faisceau d'assistance qu'il envoie. On pourrait facilement penser que cette fonction n'est utilisable qu'avec les flashes de la marque Canon mais il semble que cela fonctionne aussi avec des flashes compatibles : c'est d'ailleurs mon cas avec le couple EOS 5Dmk1 / Sigma 500 DG SUPER. NB : lors de mes tests, il est apparu que le faisceau d'assistance AF n'est envoyé par le flash que si vous êtes dans l'un des modes autofocus One Shot ou AI Focus mais pas en AI Servo.

faire

Jeudi 24 décembre 2009

lors de spectacles ou de cérémonies où l'utilisation du flash est tout simplement interdite

comme.png

Il convient donc de vérifier si votre boîtier permet de configurer cette fonction personnalisée (cf. votre mode d'emploi) et, si c'est le cas, de tester cela avec votre flash. Si jamais votre boîtier ne comporte pas la fonction personnalisée ou que votre flash n'en tient pas compte, vous pourrez vous reporter au paragraphe Bricolage un peu plus loin à condition que votre flash possède un mode manuel dans lequel vous pouvez régler la puissance au minimum

Visiblement chez Nikon, la stratégie est toute autre puisque c'est le flash lui-même qui permet de faire ce réglage et non le boîtier. Les flashes SB800 et SB600 (et probablement le SB900, je n'ai pas l'information) comportent une fonction Fire Off située dans Custom function qui désactive le départ de l'éclair et conserve l'assistance AF.

permettre